États Unis

Comment Les Ressortissants Étrangers Peuvent-Ils Trouver Un Emploi Aux États-Unis?

L’immigration aux États-Unis peut être compliquée, alors faisons en sorte que cela soit aussi simple que possible. Si vous n’êtes pas un citoyen américain et que votre pays ne fait pas partie du programme d’exemption de visa, qui vous permet d’entrer aux États-Unis sans visa, vous devrez obtenir un visa pour entrer légalement dans le pays.

Pour un étranger qui cherche du travail, il existe deux types de visas : les visas de non-immigrant et les visas d’immigrant. Un visa de non-immigrant est simple à obtenir et permet à un étranger d’étudier ou de travailler aux États-Unis pour une durée maximale de six ans.

Un visa d’immigrant est plus difficile à obtenir, mais il peut mener à une “carte verte”, qui vous permet de vivre aux États-Unis de façon permanente. N’oubliez pas que les délais de traitement des demandes peuvent prendre plusieurs mois, alors planifiez votre demande de visa jusqu’à un an à l’avance.

Visas et Professions

Cette section passe en revue les conditions préalables pour travailler aux États-Unis. Naturellement, selon le site web de l’USCIS, elles sont toutes valables pour 2020, mais elles sont susceptibles de changer à l’avenir.

Voici les visas qui peuvent vous donner des chances de travailler aux États-Unis, en fonction du stade où vous en êtes dans votre carrière.

Étudiant

Vous pouvez bénéficier d’un visa F-1 si vous êtes accepté comme étudiant dans une université américaine. Assurez-vous simplement que les établissements auxquels vous postulez autorisent les étudiants étrangers. Un visa de classe F vous permet de travailler sur le campus et de recevoir une formation pratique hors du campus pendant vos études.

En cas de difficulté économique imprévue, comme la perte d’emploi d’un parent qui vous soutient, vous pouvez même demander un permis de travail aux États-Unis avec ce visa. Il s’agit d’un document d’autorisation d’emploi (Employment Authorization Document ou EAD), qui vous permet de travailler à temps partiel hors du campus pendant vos études.

Le prix de la demande de visa F-1 est de 350 $, ce qui en fait l’une des possibilités de visa les plus économiques. Votre conjoint ou vos enfants n’auront pas à payer de frais supplémentaires. C’est donc un excellent choix pour quelqu’un qui souhaite que sa famille ait un aperçu de la vie aux États-Unis tout en poursuivant ses études.

Une personne ayant étudié aux États-Unis peut avoir de meilleures chances d’obtenir un parrainage par un visa H-1B après l’obtention de son diplôme, ce qui vous permettra d’obtenir un poste mieux rémunéré et de meilleure qualité que celui que vous pourriez trouver dans votre pays. Si vous avez étudié l’informatique ou fait des études de médecine aux États-Unis, vos perspectives sont meilleures, car il s’agit de deux des professions les plus demandées dans le pays.

Niveau D’Entrée

Vous ne vous attendriez pas à trouver beaucoup d’emplois aux États-Unis pour les étrangers qui débutent dans leur profession et n’ont pas de qualifications, pourtant il y a des chances.

Dans le cadre de son programme d’échanges culturels, le gouvernement américain permet à un grand nombre d’étrangers de venir temporairement.

Le Visa J-1

Le visa J-1 vous permet de passer jusqu’à un an aux États-Unis afin d’approfondir vos études et votre travail.

Il s’agit de l’un des visas les plus répandus, selon le département d’État américain, avec plus de 300 000 délivrés chaque année. Il s’agit donc d’un moyen pratique d’entrer dans le pays.

  • Ce visa peut déboucher sur un certain nombre d’opportunités en fonction de votre profession.
  • Il vous permet d’effectuer un stage si vous êtes un étudiant universitaire ou si vous venez d’obtenir votre diplôme.
  • Il vous permet d’occuper un poste universitaire temporaire si vous êtes professeur ou chercheur.
  • Elle vous permet de développer des compétences avancées et d’obtenir un permis d’exercer aux États-Unis si vous êtes étudiant en médecine ou si vous venez d’obtenir un diplôme de médecine.
  • Il vous permet de suivre une formation dans votre domaine afin d’accroître vos compétences si vous êtes un travailleur qualifié.
  • Il vous permet d’occuper un poste d’enseignant temporaire si vous êtes un spécialiste reconnu dans votre propre pays.

Pour obtenir le visa J-1, vous devez trouver une entreprise ou une organisation prête à vous parrainer. Il ne vous reste plus qu’à payer les coûts du programme ainsi que les frais de demande de visa. Le coût du programme varie considérablement, mais n’oubliez pas que votre entreprise de parrainage paiera une grande partie de vos dépenses pendant votre séjour ; les frais administratifs du SEVIS ne sont actuellement que de 220 $, ce qui en fait l’une des options de visa les plus abordables.

La page Web du département d’État américain consacrée au visa J-1 contient de plus amples informations et indique les sponsors possibles. Le visa J-1, comme le visa de classe F, vous permet d’emmener votre conjoint. Celui-ci peut également demander un document d’autorisation d’emploi, qui lui permettra de travailler dans le pays pendant son séjour.

Voies Propres à Chaque Pays

Ressortissant D’Un Pays Membre de L’ALENA

Vous pouvez avoir droit à un visa TN si vous êtes citoyen d’un pays membre de l’ALENA, comme le Canada ou le Mexique. En raison d’un accord commercial entre les trois nations, ce visa fonctionne de manière similaire au H-1B, mais il évite le système de quotas et est beaucoup plus facile à obtenir.

Au passage de la frontière avec les États-Unis, un Canadien doit apporter les éléments suivants à un poste de la patrouille frontalière canadienne :

Il doit fournir une preuve de sa citoyenneté canadienne.
Une lettre décrivant une offre d’emploi d’une entreprise américaine, ainsi que vos responsabilités professionnelles et vos titres de compétences.
Si votre poste l’exige, un examen de vos qualifications (par exemple, infirmière, médecin).
C’est tout ce qu’il y a à faire. Vous ou votre entreprise pouvez également demander votre visa à l’avance à l’aide du formulaire I-129, afin d’éviter tout problème à votre arrivée à la frontière.
Si vous êtes citoyen mexicain, le formulaire I-129 doit être rempli par votre employeur. Bien que la procédure soit généralement brève, tout doit être réglé à l’avance.

Citoyen Australien

Si vous êtes citoyen australien et que vous envisagez de vous installer dans une autre nation anglophone, il existe un visa spécial qui pourrait aider les États-Unis à battre des concurrents comme le Royaume-Uni et le Canada.

Le Visa E-3

Le visa E-3 est uniquement disponible pour les citoyens australiens. Il fonctionne de la même manière que le visa H-1B, mais sans le mécanisme des quotas. Toutefois, il présente une caractéristique unique qui le distingue.

Pour en bénéficier, une entreprise doit prouver qu’elle vous paiera dans le haut de la fourchette de rémunération de votre profession, ce qui peut vous permettre de gagner plus d’argent que si vous occupiez un poste similaire dans un autre pays.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.